Le domaine est situé sur une éminence qui domine tous les environs. Les bâtiments s’inscrivent dans un pentagone qui semble être une ancienne enceinte forte. Il y a un ancien pigeonnier, dit « pied de mulet », un ancien chai et un séchoir à tabac. Le corps de logis principal date de 1723. Le domaine se trouve au milieu de 50 ha composé de vergers de prunes d’ente et de noyers. Après avoir été récoltées, les prunes sont séchées sur place dans des étuves et conditionnées pour faire des pruneaux d’agen.

La Récolte

 La récolte de prune se situe entre le 15 août et fin septembre. Si vous êtes au Domaine de Roudigou sur cette période, vous pourrez suivre et participer à la récolte.

Vous pourrez repartir avec des pruneaux mi-cuits, fleuron de notre région, de la confiture, et avec de l’eau de vie vieillie dans nos caves.

L'Histoire du domaine

Le corps de logis principal a été construit avant l’arrivée de la famille « Bel » au XVIIIe siècle. Charles BEL, né dans le Rouergue vers 1698, mort le 18 février 1773 à Saint Senin sur Rance, est procureur du roi. Il eu deux fils nommés Antoine. Antoine BEL, ou LE BEL, né vers 1725, avocat au parlement de Paris. Il eu trois enfants.

Cet Antoine Bel devint propriétaire exploitant du gisement de pétrole de Pechelbronn et seigneur de Wissenbourg. Antoine BEL, né vers 1730, avocat au parlement de Bordeaux, qui exploitait des miniers de fer dans les environs et en particulier à Roudigou. Cuzorn possédait une forge catalane où ces minerais étaient fondus et expédiés à Saint Domingue par le port de Bordeaux. Il eut un fils, Jean-Antoine Bel de Roudigou, né vers 1762, dit le citoyen Bel, maire de Cuzorn, qui prit fait et cause pour la révolution et décida de confisquer et de faire abattre le château de Cuzorn.

Le domaine a été possédé au milieu du XXe siècle par Léon de Vidas qui y a planté de la vigne et qui collectionnait les choses rares. Il était lié d’amitié avec Jiddu Krishnamurti, philosophe indien, qui séjourna vers 1954 àç roudigou où il rédigea une partie de « Commentaires sur la vie », sur le conseil d’Aldous Huxley.